Juridique

L'autonomie de la clause compromissoire

Lors de la conclusion d'un contrat du commerce international, les parties peuvent décider qu'un éventuel différend né entre elles à l'occasion de l'exécution de ce contrat sera tranché par un tribunal arbitral. Un tribunal arbitral, qui n'est pas une juridiction étatique, est investi par les parties et tire sa légitimité de l'expression de leur volonté commune. Un tel choix des parties est exprimé dans une « clause compromissoire » ou « convention d'arbitrage ». dimanche 19 novembre 2006 • 5350 mots • Thème(s) : Juridique, Droit international privé, Arbitrage
Actu & humeur

MCA 2006: Les Etats-Unis légalisent la torture

Le 17 octobre 2006 le président des Etats-Unis, George W Bush, a signé une loi appelée « Military Commissions Act » qui permet aux enquêteurs de la CIA d'utiliser la torture sur des personnes suspectées de terrorisme. lundi 23 octobre 2006 • 1276 mots • Thème(s) : Juridique, Droits fondamentaux, liberté, USA
Internet

Webmails et clients locaux sur Mac

Rares sont ceux qui, aujourd'hui, n'utilisent pas le courrier électronique. Plus rapide, plus simple et plus sûr qu'un courrier postal classique, l'e-mail est de plus en plus utilisé par des personnes de tous âges et de toutes provenances. Alors que les webmails sont en passe de gagner la guerre qui les oppose aux logiciels classiques, on ne peut que déplorer la méconnaissance et la quasi absence de ces derniers auprès du grand public. vendredi 13 octobre 2006 • 1650 mots • Thème(s) : apple, Internet, sécurité, software, Web
Actu & humeur

La loi des séries

Ils l'ont annoncé: il n'y aura plus de film le dimanche soir. Enfin, c'est ce qui est expliqué en légende du sondage "Pour ou contre l'abandon du film du dimanche soir sur TF1?" de MSN Programmes TV. Quand j'ai vu ce sondage, ma première réaction fut de me dire "c'est débile ce sondage, on s'en tape du film du dimanche soir... de toute façon les chaînes françaises ne passent que des navets en prime-time alors ça ne peut pas faire de mal". Et puis j'y ai repensé. lundi 2 octobre 2006 • 759 mots • Thème(s) : loisirs
Actu & humeur

Foot: on a battu l'Espagne !

Et oui, je vais parler de foot. Pourtant le foot je n'ai jamais vraiment aimé ça. Mais la coupe du monde, avec la France qui réussit ses matchs, ça ne peut que plaire. Il ne s'agit pas là d'un article qui se fond dans la masse du site Valhalla: pour une fois, en dérogation à la règle générale, j'ai décidé d'écrire un véritable billet de blog. Il s'agit de l'expression d'une opinion personnelle -autrement dit, sans grand intérêt- qui fait du bien quand elle sort. mercredi 28 juin 2006 • 623 mots • Thème(s) : loisirs
Juridique

Tribunal compétent et cyber-délits: théorie de la focalisation

Deux arrêts rendus par la Cour d'appel de Paris à peu de jours d'intervalle décident de la compétence ou de l'incompétence des tribunaux français pour connaître de cas de cyber-délits. Les deux arrêts font application de la théorie de la focalisation. samedi 24 juin 2006 • 6389 mots • Thème(s) : Internet, Juridique, Web, Propriété intellectuelle, Droit international privé
Juridique

La copie privée et la licéité de sa source

Sur fond de texte de loi DADVSI qui va bientôt être examiné par une Commission Mixte Paritaire, la Cour de cassation précise le droit positif actuel en matière de téléchargement. samedi 17 juin 2006 • 2411 mots • Thème(s) : P2P, Propriété intellectuelle
Juridique

La garantie des vices cachés, la conformité et l'erreur

L'exclusivité de l'action en garantie des vices cachés, issue du droit spécial de la vente, a finalement été consacrée par la Cour de cassation, après de nombreuses hésitations jurisprudentielles. Dans un arrêt du 14 mai 1996, la première Chambre civile affirme la spécificité de la garantie des vices cachés, qui est inconciliable avec les règles générales du droit des contrats. La haute juridiction confirme sa jurisprudence antérieure en distinguant le vice caché du défaut de conformité, et va plus en avant en le distinguant également de l'erreur vice du consentement. dimanche 4 juin 2006 • 4047 mots • Thème(s) : Juridique, Droit civil
Juridique

Indemnité d'immobilisation et promesse de vente

La clause par laquelle le bénéficiaire d'une promesse unilatérale de vente s'engage à payer au promettant un certain prix s'il décide de ne pas lever l'option est très courante dans la pratique. Forme de garantie des intérêts de celui qui s'oblige unilatéralement, l'indemnité d'immobilisation assure au promettant un gain minimal dans le cas où le bénéficiaire de la promesse changerait d'avis et déciderait finalement de ne pas acheter le bien immobilisé à son profit. Pourtant, sa véritable nature juridique fut pendant longtemps incertaine. Par l'arrêt commenté la Première chambre civile de la Cour de cassation définit la nature de l'indemnité d'immobilisation dans une promesse unilatérale de vente: elle n'a pas de fonction indemnitaire, elle est due en l'absence de tout préjudice et constitue le prix de l'exclusivité consentie par le vendeur. dimanche 4 juin 2006 • 2931 mots • Thème(s) : Juridique, Droit civil
Informatique

Linux sur Mac en Firewire

J'avais envie d'installer Linux sur mon PowerBook G4, en plus de Mac OS X. Quoique qu'aventureux, je reste prudent: il n'était pas question de compromettre mon installation de Mac OS X, que j'utilise pour les choses sérieuses et dont j'ai besoin tous les jours. Le partitionnement du disque dur principal était donc à exclure. Mon Mac étant un portable, je n'avais pas la possibilité d'installer un second disque dur interne dédié à Linux. Il ne me restait donc qu'un seul choix: utiliser les capacité d'OpenFirmware en terme de boot Firewire pour installer Linux sur un disque externe. J'ai choisi d'écrire ce billet pour raconter mes péripéties d'une telle installation (car il y en a !), et aussi pour me souvenir des procédures suivies dans l'hypothèse d'une réinstallation future. Il y aura donc un côté "narration" et un côté "description technique". samedi 13 mai 2006 • 3217 mots • Thème(s) : Mac, hardware, software, Linux, Apple
Internet

Afficher la liste des enregistrements d'une table MySQL sur plusieurs pages

Il est courant de présenter les enregistrements d'une base de données sous forme de liste. C'est même très simple a réaliser si l'on veut afficher grâce au PHP tous les enregistrements d'une table MySQL. Cependant, un problème surgit tôt ou tard: il y a trop d'enregistrements dans la table, et ils ne peuvent pas tous être affichés sur la même page. La raison est évidente: il n'est pas raisonnable de présenter une liste de plusieurs dizaines de pages de long alors que l'utilisateur n'a besoin que des premiers enregistrements de la liste. Charge des milliers d'enregistrements dans un tableau aux proportions démesurées va à l'encontre de toute optimisation du code: la page sera longue à charger, lourde à manipuler, et pourra même aller jusqu'à faire planter le navigateur s'il y a plusieurs mégaoctets de données à afficher.

La solution ? Afficher la liste sur plusieurs pages de X enregistrements chacune, avec en en-tête de la liste deux petits boutons "Précédente" et "Suivante" qui permettent de passer d'une page à l'autre. Eh bien, c'est plus facile à dire qu'à faire. On se heurte en effet très tôt à une difficulté: il faut prévoir les limites de la liste et enlever le bouton "Précédente" sur la première page et le bouton "Suivante" sur la dernière, sous peine de générer une erreur lors du passage de la requête SQL.

vendredi 5 mai 2006 • 1363 mots • Thème(s) : Internet, Web
Internet

Vers une alliance Google-Firefox ?

Pour la première fois, parait-il, Google a affiché une publicité sur sa page d'accueil américaine qui ne vantait pas le mérites d'un de ses propres produits, mais du navigateur de la Fondation Mozilla, Firefox. La Fondation Mozilla maintient depuis longtemps de bons rapports avec l'éditeur du moteur de recherche géant du même nom, mais il semblerait bien qu'une nouvelle phase dans la politique anti-Microsoft du géant d'Internet vient de commencer. D'un certain côté, à court terme, l'on peut se réjouir d'une telle "alliance" entre Google et Firefox. Mais d'un autre côté, sur le long terme, un tel pacte présenterait des dangers relativement importants. jeudi 27 avril 2006 • 995 mots • Thème(s) : Internet, Humour, Web
Internet

Pas de censure pour les blogs !

Il est des sigles tristement célèbres qui passeront à la postérité pour avoir affaibli un peu plus notre fragile démocratie. Après la scélérate loi DADVSI, passée presque inaperçue dans la tourmente CPE (Contrat Première Embauche), celui qui est bien connu comme "RDDV" entreprend d'instaurer une censure d'Internet. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture du gouvernement Villepin, précise les contours de son nouveau projet, après avoir finalement réussi à faire passer la loi relative aux Droit d'Auteur et aux Droits Voisins dans la Société de l'Information, et l'on ne peut que constater que les deux projets présentent des ressemblances inquiétantes quant à leur véritable finalité. vendredi 21 avril 2006 • 796 mots • Thème(s) : Internet, sécurité, humeur, liberté
Internet

Don't forward !

Depuis l'ère glacière, qui débuta avec l'introduction du fameux symbole @ en 1972, il est possible de rediriger ("forward") un e-mail que l'on a reçu vers une tierce personne. Les premiers logiciels d'e-mail ("clients SMTP/POP"), tel qu'Eudora ou le vénérable PegasusMail, présentaient déjà le terrible bouton "forward". Un seul clic sur ce bouton, et l'e-mail reçu était redirigé vers les destinataires choisis. De là est née une des plus vicieuses techniques de spam qui tend à prendre une ampleur de plus en plus inquiétante... vendredi 21 avril 2006 • 722 mots • Thème(s) : Internet, Informatique, sécurité, Web
Informatique

OpenDocument et l'interopérabilité des formats

À l'occasion du test de la dernière version de KOffice, la discussion s'oriente vers l'un des problèmes majeurs de l'informtique moderne : l'interopérabilité des formats de fichier et la pérennité des données. jeudi 13 avril 2006 • 2357 mots • Thème(s) : Informatique, science, société, software, plaintext
Informatique

Installer K/ClamAV sous Linux ?

ClamAV Logo En lisant les nouvelles ce matin, j'ai appris que des programmeurs avaient réalisé un virus crossplatform en Assembleur. Il fonctionne aussi bien sous Windows que sous Linux, et peut servir de base à d'autres auteurs de virus pour mettre en oeuvre leur savoir destructeur. Heureusement, ce virus-là n'en est pas réellement un, c'est plutot un guide donnant les lignes directrices pour une comaptibilité avec les deux systèmes. Ca m'a donné une idée: installer l'antivirus ClamAV, opensource et gratuit. Ce n'était pas par nécessité, puisque je n'ai aucune peur de ce virus, que je sais quand comment et pourquoi je suis susceptible de me faire infecter, et que le poste sur lequel j'ai réalisé l'installation peut se permettre de planter et de voir son système réinstallé après formatage. Non, si j'ai installé cet antivirus, ce n'était que pour le tester. Et bien, je n'ai pas été déçu ! En effet, l'installation de l'interface graphique, KlamAV (qui se détâche de ClamAV, celui-ci s'exécutant normalement en ligne de commande), est un vrai parcours du combattant. C'est donc tout naturellement que j'ai entrepris d'écrire cet article qui aura pour but d'expliquer comment installer et configurer ClamAV et l'interface KlamAV sous Linux. Dernière précision avant de commencer: les étapes décrites sont basées sur une OpenSuse 10; elles demeurent valables pour la plupart des grosses distributions (RedHat, Mandrake/Mandriva, etc.), mais seront peut être légèrement différentes pour les distributions basées sur Debian. mercredi 12 avril 2006 • 1613 mots • Thème(s) : Informatique, sécurité, Linux
Valhalla

Valhalla-fr.eu déposé !

Une demande de dépôt du domaine Valhalla-fr.eu vient d’être faite pour ce site ! En effet, l’EURid, l’association désignée par la Commission Européenne pour gérer les noms de domaine européens en .eu, a décidé de l’ouverture de ces noms de domaine aux particuliers le 7 avril 2006 à 11h (“Land rush”), après une longue période (“Sunrise”) pendant laquelle seuls les ayants-droit pouvaient prétendre à une adresse en .eu.

Malheureusement, Valhalla.eu était déjà réservé ! J’avais le choix entre Valhalla-fr.eu et Walhalla.eu. J’ai choisi cette dernière possibilité dans un premier temps: après tout, Valhalla s’écrit aussi Walhalla ! Mais l’EURid a enregistré une demande concurrence avant la mienne (Oh rage, oh désespoir, oh EURid ennemi !). Bref, une demande “reconventionnelle” a été déposée: on va maintenant essayer Valhalla-fr.eu. J’attends maintenant avec impatience que le nom de domaine soit effectivement déposé (il ne devrait pas l’être avant demain 11h en tout état de cause) et activé (je n’ai pas d’idée du délai, on verra…). Une fois que cela sera fait, adieu gfblog.com et bienvenue valhalla-fr.eu ! Le domaine gfblog.com restera quand même actif jusqu’à son expiration, et peut-être le reconduirais-je une année, si tous les liens n’ont pas été mis à jour.

Je commence dors et déjà à parcourir la base de données pour remplacer ce qui doit l’être. Ensuite, il me restera à faire un peu de pub, et à réécrire les .htaccess pour une redirection automatique de l’ancien domaine vers le nouveau, et à remplacer les headers dans les fichiers PHP.

Plus d’infos à venir !

jeudi 6 avril 2006 • 257 mots • Thème(s) : Valhalla
Internet

.Mac et les logiciels (quatrième partie)

.Mac La quatrième et dernière partie de cet article sur le bouquet .Mac d'Apple traitera de l'interaction des services proposés avec certains logiciels tournant sous Mac OS X, le système d'exploitation des ordinateurs Apple. Comme il est impossible de traiter de manière exhaustive de tous les logiciels trouvant leur place auprès de .Mac, nous parlerons, dans une première partie, des logiciels Apple pour lesquels l'interaction avec .Mac est particulièrement forte, et dans une seconde partie de certains logiciels tiers bien connus du monde Macintosh, qui utilisent .Mac. mercredi 29 mars 2006 • 1231 mots • Thème(s) : Mac, Internet, software, Web, serveur, Apple
Internet

.Mac et les services en ligne (troisième partie)

.Mac Le bouquet de services .Mac d'Apple est doté d'une interface web aux nombreuses fonctionnalités qui est accessible depuis www.mac.com. Le thème de cette troisième partie de l'article consacré à .Mac porte sur ces services en ligne. Ils sont accessibles depuis un navigateur, rapidement et facilement. Il s'agit du carnet d'adresses qui regroupe les contacts synchronisés depuis un ordinateur local, les signets Safari qui seront accessibles depuis n'importe quel cybercafé du monde, le service d'envoi de cartes postales électroniques, et surtout les services de page perso et de courrier électronique. Certains de ces services sont très utiles et fonctionnent très bien (e-mail, carnet d'adresses, signets), alors que d'autres sont inutiles ("iCards") ou trop mal conçus pour être utilisés ("Homepage"). Nous allons voir rapidement en quoi consistent ces services, quelles en sont les possibilités d'utilisation, et quels sont leurs points forts et faibles. mardi 28 mars 2006 • 1345 mots • Thème(s) : Mac, Internet, software, Web, serveur, Apple
Internet

.Mac et la sauvegarde (deuxième partie)

.Mac Dans cette deuxième partie de l'article consacré à .Mac, nous parlerons des services de stockage intégrés à .Mac. Apple met en effet à disposition des abonnés à .Mac un espace de stockage de 1 Go 10 Go (depuis septembre 2007) qu'ils peuvent utiliser à loisir pour stocker des données et y accéder depuis n'importe quel poste. Le stockage n'est pas la synchronisation: cette fois, il s'agit de sauvegarder les fichiers importants de données personnelles qui ne changent pas fréquemment. Nous parlerons d'abord de l'espace de stockage lui-même et de sa répartition entre iDisk et les e-mails. Nous verrons ensuite comment utiliser cet espace pour réaliser des sauvegardes avec le logiciel Backup. Enfin, last but not least, nous verrons ce qu'est l'iDisk, les différentes manières de l'utiliser (sous Mac et sous Windows), ses points forts et ses points faibles. lundi 27 mars 2006 • 2782 mots • Thème(s) : Mac, Internet, software, Web, serveur, Apple
Internet

.Mac et la synchronisation (première partie)

.Mac Apple semble orienter sa politique à destination du grand public vers les services multimédia en ligne. Du moins, c'est ce qui ressort clairement des dernières versions des logiciels de la firme à la pomme. Il ne s'agit pas ici, pour une fois, du couple iTMS/iPod. Il s'agit de .Mac. Apple propose en effet un espace multifonctions sur Internet, appelé ".Mac" (prononcez "dot mac"). Ce bouquet de services permet de faire un certain nombre de choses dans divers domaines, que nous détaillerons, avec un certain nombre de logiciels, que nous citerons. Cet article, qui a pour but de fournir une introduction à .Mac en détaillant ses possibilités, se veut également critique. A notre avis, .Mac est un bouquet qui possède un énorme potentiel, mais qui reste très largement sous-exploité. L'analyse portera sur les différentes fonctions, montrant en quoi elles sont intéressantes, ainsi que les raisons pour lesquelles Apple peut et doit les améliorer. On peut à ce titre distinguer les services de synchronisation (I), les services de stockage (II), les services en ligne (III) et les services intégrés à des logiciels Apple ou tiers distincts du système d'exploitation (IV). lundi 27 mars 2006 • 1818 mots • Thème(s) : Internet, software, Web, serveur, Apple
Valhalla

Nouveau thème disponible

Un nouveau thème graphique est disponible pour le blog Valhalla. L’ancien m’est un peu passé, j’avais -encore- envie de changement. Le nouveau thème est accessible en choisissant le lien “Ocadia” dans la barre latérale (le menu à gauche de cette page), dans la rubrique “Thèmes”. A l’inverse, une fois le nouveau thème choisi, pour revenir à l’ancien, il faut choisir le lien “Aquasoft” dans la barre latérale. Les traductions ne sont pas encore complètes. Tous les plugins ne sont pas encore gérés. Mais ça viendra.

lundi 27 mars 2006 • 85 mots • Thème(s) : Valhalla
Juridique

Introduction au projet de loi DADVSI

A l'heure actuelle, la situation juridique de l'acte de téléchargement n'est pas claire. Le gouvernement tente de faire passer à l'Assemblée une loi, appelée DADVSI, en transposition d'une directive européenne. Le but de cet article est d'expliquer la situation actuelle en France (I), à l'étranger (Etats-Unis) (II), et d'expliquer rapidement ce qu'est la loi DADVSI (III). vendredi 27 janvier 2006 • 6487 mots • Thème(s) : Internet, Informatique, société, Juridique, P2P, réseaux, Propriété intellectuelle, Droit international, liberté, USA, NTIC
Juridique

La comparaison des systèmes juridiques

Cet article n'a pas de but précis. Il s'agit seulement d'une préparation, qui organise des idées et tend à répondre à certaines questions. La réflexion est purement subjective, il n'y a rien de certain dans ce qui suit. La thème de la discussion pourrait être formulé ainsi: en quoi la connaissance d'un droit étranger est-elle profitable à un juriste français ? ou encore: quels sont les éléments nécessaire à la comparaison des droits ? jeudi 26 janvier 2006 • 1916 mots • Thème(s) : Juridique
Actu & humeur

TVA restauration et quoi encore !

Lecture du « Monde » ce soir, et puis mon œil est attiré par l’intitulé d’un forum : « TVA restauration et quoi encore ! » Si je peux me permettre une perplexité, quelques observations et quelques opinions à la suite de la lecture des diverses expressions de ce forum. La perplexité : en quoi une baisse de la TVA dans la restauration nous permettrait de conforter une vieille tradition culinaire ? jeudi 29 décembre 2005 • 661 mots • Thème(s) : Juridique
Actu & humeur

QuickTime, une merveille !

J'ai déjà écrit cet article. Mais j'ai dû formater mon disque, et j'ai tout perdu. C'était un coup de gueule, écrit sur le moment, après mes premiers essais de conversion de vidéos pour l'iPod 5G. Deux semaines plus tard, ma colère contre QuickTime (ci-après, "QT") est quelque peu retombée. Cette nouvelle version de l'article, je la veux fidèle à l'originale quant au contenu et au ton employé, mais également plus objective, avec plus d'explications, et traitant en partie d'iTunes, car contre lui aussi j'ai des griefs. lundi 28 novembre 2005 • 3270 mots • Thème(s) : software, Actu & humeur, Apple
Informatique

Test de l'iPod Vidéo (5G)

Ca y est, je l'ai acheté. Adieu mon iPod 3G avec son pauvre écran en noir et blanc et ses quatre boutons alignés, je peux maintenant utiliser cette merveille de technologie qu'est l'iPod Vidéo. Ecran couleur, affichage de photos et de vidéos. Modèle 60GO, en blanc bien sûr. Cela mérite bien un article dans ce blog, et une explication de ce que je pense de ce produit. vendredi 11 novembre 2005 • 2643 mots • Thème(s) : hardware, Apple

Valhalla

Plugin pour WordPress: affichage personnalisé des commentaires

Plugin for WordPress: comments custom display
Plugin para WordPress: presentacion personalizada de los comentarios

Download here

< English >

About
CustomComments is a plugin for WordPress blogging software. It enables you to set up 2 CSS styles (i.e. changing background, foreground, font style, size, etc.): one style for comments submitted by the blog owner, and another style for comments submitted by other people.

Install <ol> <li />(Optional) Check your user id (the first user, the blog owner, is num. 1) and change the value of $my_id if necessary.

  • Upload customcomments.php to your WordPress plugins folder. Choose the file according to you blog encoding (if you don’t understand what I’m talkink about, just use UTF-8 or go into your WP admin panel and Options > Read to see the charset used by your blog).

  • Activate the plugin in WordPress admin panel

  • Call the function custom_comments() in wp-comment.php or in comment.php if you use a custom theme:

    • FIND: <li id="comment-<?php comment_ID() ?>">
    • REPLACE BY: <li id="comment-<?php comment_ID() ?>" <?php custom_comments(); ?>>
  • Open wp-style.css or style.css if you use a custom theme, and create 2 classes (put custom content between { and } ):

    • .mycomments { } < = highlighted comments</p>
    • .otherscomments { } < = normal comments

    </ul> </ol>

    Credits
    Copyright © 2005 Guillaume Florimond - Valhalla GFBlog.com
    This plugin can be distributed, with the name of the author and the copyright in the source code. The plugin can’t be sold.

    < Français >

    A propos
    CustomComments est un plugin pour le logiciel de blog WordPress. Son but et de permettre au propriétaire du blog de démarquer ses commentaires de ceux des autres utilisateurs en les affichant de manière différente.

    Installation <ol> <li />(Optionnel) Vérifiez votre id d’utilisateur et modifiez $my_id en conséquence (si vous êtes le premier utilisateur à vous être enregistré, ce qui est probablement le cas si vous êtes le propriétaire du blog, votre id sera 1.

  • Uploadez customcomments.php dans le dossier des plugins de WordPress. Choisissez le fichier correspondant à l’encodage de votre blog (si vous ne savez pas, choisissez UTF-8 ou allez voir dans l’interface d’administration WP Options > Lecture).

  • Activez le plugin depuis l’interface d’administration de WordPress

  • Appelez la fonction custom_comments() dans wp-comment.php ou dans comment.php si vous utilisez un thème personnalisé:

    • TROUVEZ: <li id="comment-<?php comment_ID() ?>">
    • REMPLACEZ PAR: <li id="comment-<?php comment_ID() ?>" <?php custom_comments(); ?>>
  • Ouvrez wp-style.css ou style.css si vous utilisez un thème personnalisé, et créez 2 classes (mettez le contenu entre { et } ):

    • .mycomments { } < = commentaires à mettre en relief</p>
    • .otherscomments { } < = commentaires normaux

    </ul> </ol>

    Crédits
    Copyright © 2005 Guillaume Florimond - Valhalla GFBlog.com
    Ce plugin peut être librement redistribué dès lors qu’il est fait mention de l’auteur. Il ne peut en aucun cas être vendu.

    < Español >

    A proposito
    CustomComments est un plugin para el software de blog WordPress. Su papel es de dar la posibilidad al webmaster de crear 2 clases CSS diferentes: la primera para sus propios comentarios, y la segunda para los comentarios sometidos por los demas.

    Instalacion <ol> <li />(Opcional) Cambia el “1” de $my_id por tu numero de usuari. Si fuiste el primer usuario del blog (sera asi si eres el propietario del blog), tu id sera “1”.

  • Pon customcomments.php en el repertorio de los plugins WordPress. Tienes que utilisar el archivo correspondiente a tu charset (si no sabes, puedes utilizar UTF-8 o ir en la interfaz de administracion de WP, y ver cual es el charset utilisado en Opciones > Leer).

  • Activa en plugin desde la interfaz de administracion de WordPress

  • Llama la funccion custom_comments() en wp-comment.php o en comment.php si tienes un tema personalizado:

    • ENCUENTRA: <li id="comment-<?php comment_ID() ?>">
    • REMPLAZA POR: <li id="comment-<?php comment_ID() ?>" <?php custom_comments(); ?>>
  • En wp-style.css o style.css si tienes un tema personalizado, crea 2 clases (pon el contenido entre { y } ):

    • .mycomments { } < = comentarios que hay que poner de realce</p>
    • .otherscomments { } < = comentarios de los demas

    </ul> </ol>

    Creditos
    Copyright © 2005 Guillaume Florimond - Valhalla GFBlog.com
    Este plugin puede ser redistribuido libremente, siempre que no se quita el nombre del autor del archivo. No puede ser en ningun caso objeto de compraventa.

    mardi 1 novembre 2005 • 756 mots • Thème(s) : Internet, programmation, software, Valhalla
    Informatique

    La souris mythique d'Apple

    Apple a sorti, il y a quelques temps, la “Mighty Mouse”. Ce nom en dit long sur la mentalité Apple (que, pour une fois, je ne peux saluer). Apple a inventé le concept de souris dans les années 80, et d’autres l’ont depuis révolutionné (en première ligne Logitech et Microsoft). Apple a gardé jusqu’à cette année sa souris préhistorique à 1 seul bouton, pour finalement abandonner cette légendaire antiquité pour une souris à deux boutons. Et Apple croit que cela va tout changer. Désolé les amis, c’est trop tard, ça fait longtemps que d’autres vous ont doublé sur ce terrain là. Et la Mighty Mouse n’est pas vraiment une réussite…

    Mighty Mouse <p> Voilà donc la bête. On voit tout de suite qu’elle a gardé la forme caractéristique des souris Apple de ces dernières années. C’est à dire une forme non-ergonomique au possible. La Mighty Mouse tient assez mal dans la main. De ce point de vue, elle présente tout de même la possibilité être utilisée aussi bien par les gauchers que par les droitiers. Et puis elle est très légère et facile à déplacer. Après, c’est une question de goût: je n’ai personnellement jamais aimé les grosses souris, qui certes tiennent bien en main, mais qui sont lourdes et finalement pas très pratiques à déplacer.

    On voit également qu’elle a un câble. Mais ce que le dessin ne dit pas, c’est que ce câble est très court. L’avantage certain est qu’il n’encombre pas. Mais d’un autre côté, il vous faudra une rallonge si vous n’avez pas un clavier Apple avec prise USB intégrée (ce qui exclut donc tous les PC). Et si vous avez un Powerbook G4 des débuts, vous devrez brancher la Mighty Mouse sur le port USB de droite (c’est-à-dire le port USB 2), car le fil n’est pas assez long pour atteindre le port de gauche (c’est-à-dire le port USB 1). Elle monopolise donc le seul port USB 2 de votre ordinateur, et laisse libre le port USB 1… incohérent !

    Ensuite, les boutons. On les voit sur l’image: il y en a deux. Le premier est la coque elle-même, et le second se trouve sur les côtés, de part et d’autre de la souris. Ce sont les deux boutons matériels. Il y a ensuite des boutons virtuels: si vous pressez la coque du côté gauche, ça fera l’effet d’un clic sur le bouton gauche ; si vous pressez la coque du côté droit, ça fera l’effet d’un clic sur le bouton droit ; si vous pressez la coque au milieu, ça fera l’effet d’un clic sur la molette.

    Le système fonctionne mal. En effet, le clic droit ne fonctionne que s’il n’y a aucun doigt posé sur le côté gauche de la souris. Je dis bien “posé”. A partir du moment où votre index est en contact avec le côté gauche de la souris, même s’il ne fait que l’effleurer, le clic droit devient impossible. Pour cliquer-droit, il faut donc impérativement relever l’index. Croyez-moi, il faut le temps de s’y faire… Ce n’est pas très habile de la part d’Apple, mais c’est clairement voulu: Apple considère toujours que le clic gauche est prééminent, et que le clic droit n’est qu’accessoire. C’est vrai dans la plupart des cas, mais pas dans tous. Par exemple, quelqu’un dont la principale activité informatique consisterait à taper des texte sous Word, ou un autre traitement de texte, utiliserait plus souvent le clic droit (menu contextuel pour la correction des fautes de frappe) que le bouton gauche (positionnement du curseur dans le texte), car tout ce à quoi sert ce dernier peut également se faire avec des raccourcis clavier.

    Le bouton du milieu est inutilisable, et ce pour une raison très simple: il faut bouger la main pour y accéder, car la sensibilité des boutons gauche et droit impose un positionnement de la main très précis. Bouger la main, c’est trop long. Et puis, on n’a pas ce réflexe. Avec toutes les autres souris, on doit bouger l’index pour accéder au bouton du milieu, pas la main. Le bouton latéral (il y en a matériellement deux, mais un seul du point de vue du logiciel) est également très difficile d’accès, pour la même raison que celle invoquée pour le bouton du milieu. En plus, il faut appuyer comme un damné pour que le clic soit pris en compte.

    Mighty Mouse <p> La molette est assez agréable, du moins au début. Elle permet le défilement dans tous les sens. C’est-à-dire aussi bien vertical qu’horizontal, et donc également en diagonale. C’est génial, mais totalement inutile. Quand le défilement horizontal est-il vraiment nécessaire ? Jamais… ou presque. Sur internet ? S’il doit être utilisé, c’est que le webmaster s’est planté et que la résolution du site ne convient pas. En retouche d’image ? Non, définitivement si l’on “zoom” sur une image pour en corriger les détails, on placera la zone à corriger au centre de l’écran, cela coule de source. Pour les gros tableaux Excel avec une multitude de colonnes ? Oui, peut être. En tout cas, si vous utilisez Firefox, le défilement horizontal fera l’effet de pulsions sur les boutons “Précédent” et “Suivant”, ce qui est particulièrement pénible. En effet, vous rédigez un long texte dans un formulaire, vous attrapez votre souris pour cliquer sur le bouton “Envoyer” et touchez la molette -ultrasensible, du reste- par mégarde, et en un instant vous perdez tout votre travail. La première fois, j’ai pas trop apprécié…

    Dernière chose concernant la molette: elle a tendance a ne plus très bien fonctionner quand elle est sale. Le défilement vers le haut fonctionne très mal sur ma Mighty Mouse depuis quelques jours, car le firmware de la souris ne le reconnaît que par à-coups (voir plus bas pour des explications sur ce point).

    Quant au capteur de la souris, il n’est pas très précis. Il n’est certes pas mauvais, mais il ne vaut pas le capteur Laser des nouvelles souris haut de gamme Logitech. Pour 55 euro, on aurait aimé avoir du haut de gamme, surtout de la part d’Apple ! Cependant, ce capteur a un point fort, il fonctionne très bien sur les surfaces réfléchissantes noires: là où le capteur infrarouge de ma vieille Logitech devient fou, celui de la Mighty Mouse ne bronche pas. Il fonctionne aussi parfaitement sur les surfaces qui ne sont pas totalement lisses, comme les Bulgomme ou les nappes avec molletonnées.

    Mighty Mouse <p> Cette souris est étrange d’un autre point de vue: son firmware. Le firmware est ce qui fait le lien entre le matériel (hardware) et le logiciel (software). Par exemple, la Mighty Mouse contient un haut parleur interne qui produit le bruit caractéristique d’un clic lorsque l’on utilise le bouton latéral, et le bruit caractéristique d’un défilement de molette lorsque l’on utilise la molette. Essayez: débranchez la souris, cliquez et défilez, et vous n’obtiendrez aucun bruit ; rebranchez-la et réessayez.

    Tout cela est géré par le firmware. Ce firmware gère également le comportement et la sensibilité des boutons. On dit -et moi y compris, ci-dessus- que les boutons latéraux sont très durs à actionner, car il faut appuyer très fort. En fait, ces boutons sont très sensibles, mais le firmware ne considère qu’il y a un clic qu’à partir d’une certaine pression. C’est très étrange, et j’étais loin de me douter qu’un tel montage existait jusqu’à ce que ma souris se mette à “déconner”. En effet, un jour, elle s’est déréglée (ça, c’est encore plus étrange…) et les boutons latéraux sont devenus ultra-sensibles. Il suffisait des les effleurer pour qu’ils s’actionnent. Moi qui leur avait assigné l’affichage par Exposé de toutes les fenêtre, et qui étais habitué à leur manque de réactivité, j’ai passé un mauvais quart d’heure avec des fenêtres à l’écran qui devenaient folles. J’ai débranché et rebranché la souris, et tout est rentré dans l’ordre. Cet exemple montre bien que la “dureté” du bouton latéral n’est pas un fait de la souris elle-même, mais de son paramétrage interne.

    J’aimerais maintenant parler un peu de la gestion logicielle, par Mac OS X, du pointeur. J’ai toujours pensé que les souris sur Mac étaient “lentes” et peu réactives. Et c’est vrai: c’est un problème d’accélération du pointeur. Malheureusement, les drivers fournis par Apple ne permettent pas de modifier cela. Faites un test: branchez la Mighty Mouse, ou toute autre souris Apple, réglez la vitesse du pointeur dans les Préférences Système de manière à ce qu’il soit assez rapide pour être raisonnablement utilisé (vous le règlerez à coup sûr sur une des vitesses les plus rapides) ; puis, branchez une souris Logitech ou Microsoft sans changer ce réglage. La nouvelle souris Logitech ou Microsoft sera totalement inutilisable: le curseur sera bien trop rapide et imprécis, et vous devrez retourner dans les Préférences système pour abaisser la vitesse. Pour pallier à ce problème inhérent aux souris Apple et aux limitations de Mac OS X, il vous faudra recourir à un utilitaire tierce-partie, comme MouseZoom. MouseZoom est léger et gratuit. Il s’agit d’un utilitaire qui se greffe aux Préférences système sous la forme d’un panneaux de préférences (PrefPane), et qui permet de régler l’accélération du pointeur de 1 à 10, là où la vitesse maximale de Mac OS X est 3. Il existe d’autres utilitaires du genre, comme SteerMouse, mais ils sont payants.

    En outre, le logiciel livré avec la Mighty Mouse (qui permet de paramétrer le défilement de la molette et les actions associées au bouton latéral) n’est compatible qu’avec Tiger. Les utilisateurs de Panther pourront utiliser la Mighty Mouse, car elle est automatiquement reconnue par le système, mais n’auront pas accès à ces paramétrages avancés. Je vous conseille également de mettre le CD livré avec la Mighty Mouse de côté… en effet, je ne l’avais pas emporté avec moi en vacances, et j’ai dû réinstaller Mac Os X suite à un remplacement du disque dur de mon Powerbook. Il me fut alors impossible de télécharger sur internet le contenu de ce CD. Je n’ai trouvé aucun driver pour la Mighty Mouse sur le site d’Apple. C’est assez déplorable…

    J’en arrive à conclure que la Mighty Mouse est malgré tout une bonne souris, bien ancrée dans l’esprit Apple (avec tout ce que cela implique de bon et de mauvais), mais qu’elle ne vaut pas son pris de 55 euro. Pour ce prix là, vous pouvez avoir une Logitech haut de gamme bien plus évolué et de bien meilleure qualité. Les principaux défauts de la Mighty Mouse peuvent se résumer en une idée: l’utilisateur doit s’adapter à la Mighty Mouse, alors que cela devrait être l’inverse.

    à Montpellier, le 29 octobre 2005.

    samedi 29 octobre 2005 • 1796 mots • Thème(s) : Mac, Informatique, hardware, Apple
    Internet

    Installer et configurer un environnement de développement PHP/MySQL sur Mac OS X

    Cet article est destiné à tout néophyte qui désire débuter dans la programmation Web avec le langage PHP et le serveur de base de données MySQL. Il vise à expliquer, pas à pas, la démarche pour installer et configurer "proprement" tous les outils nécessaires sur un ordinateur sous Mac OS X (Panther / Tiger).

    vendredi 21 octobre 2005 • 3329 mots • Thème(s) : Mac, Internet, programmation, Web, serveur, Apple, bases de données