J’ai installé Mac OS X "Tiger" (10.4) samedi dernier, et à priori tout s’est bien passé. Cependant, à l’utilisation, j’ai rencontré quelques petits problèmes qui montrent que le système est encore un peu jeune. Je vais décrire ici ces problèmes.

Il est important de parler de ces problèmes car Tiger est un excellent sysntème d’exploitation, certainement le meilleur actuellement sur le marché. Mais il est encore jeune. Certaines applications ne sont donc pas totalement compatibles avec lui, particulièrement les applications construites pour son prédécesseur, Mac OS 10.3 "Panther".

Installation

A l’installation, tout d’abord, je n’ai eu qu’un seul problème, et il n’est pas très grave: le programme d’installation s’est gelé pendant une vingtaine de secondes après le paramétrage du fuseau horaire, de l’heure et de la date. Rien de bien compliqué, et c’est pour cela qu’un tel temps de latence n’était pas normal. En dehors de ça, tout s’est bien passé. J’ai fait une clean install, en formatant préalablement mon disque dur.

Ensuite, j’ai réinstallé toutes mes petites applications, ou presque. D’abord, Omniweb, mon navigateur préféré, n’est pas encore compatible Tiger, il faudra attendre encore une semaine ou deux avant d’avoir une version stable pour cetet nouvelle plateforme. C’est pénible, car j’étais habitué à ce navigateur. Cependant, Safari a été amélioré, il est beaucoup plus rapide qu’avant. Je pense que je vais donc rester sous Safari un moment. Au final, il s’agit d’un problème qui n’en est en fait pas un.

Mail a bien importé mes courriers, je n’ai rien perdu de mes sauvegardes - ouf!. Cependant, même si j’adore la nouvelle interface que je trouve franchement plus pro que l’ancienne, je déplore l’absence de la barre de statut qui indiquait la progression des opérations d’envoi et de téléchargement des messages. Mais pourquoi ont-ils enlevé cette barre ? Enfin, c’est la moindre des choses de voir l’état de la progression quand on envoit un message de 5 MO !

Les iApps non intégrées au système (iPhoto et iMovie) fonctionnent très bien. iWork également. Les logiciels Apple sont donc bien compatibles avec Tiger. Ils sont même beaucoup plus réactifs. iTunes notamment ne met plus trois plombes à se lancer ou à afficher sa fenêtre principale. MS Office fonctionne parfaitement, Word n’a pas planté, il est donc même plus stable qu’avant. Les incontournables tels que Photoshop et Dreamweaver fonctionnent également très bien et de manière plus fluide qu’avant.

Tiens, en parlant de Dreamweaver, le module d’installation InstallVise d’Aladin est une vraie daube. Il fonctionne très mal. Autant Dreamweaver que Flash et Fireworks ont refusé de s’installer: lancement du programme d’installation qui rame à mort (genre 30 secondes pour que la fenêtre principale récupère le focus et qu’on puisse cliquer sur "Suivant"), demande de mot de passe administrateur, début de la copie des fichiers, retour à l’écran de départ de l’installation. Et ainsi de suite. J’ai donc du passer par une autre voie pour installer Deramweaver: télécharger une version d’évaluation sur le site de Macromedia -qui, elle, avait un installeur qui fonctionnait-, et entrer lors du premier lancement une clef de licence. Rien de plus facile, et rien de plus pitoyable, à la fois comme mode de protection d’un soft, et à la fois comme manière de faire pour faire fonctionner le soft.

Ensuite, j’ai voulu installer l’encyclopédie Universalis version 10 qui fonctionnait très bien sous Panther. Je voulais vraiment, car je n’avais pas pu utiliser ce logiciel hors de prix depuis son achat. D’abord, j’ai pu l’utiliser un mois. Ensuite, il m’a demandé d’insérer le CD de dévérouillage. Evidemment, la société ne m’avait pas encore envoyé ce CD. Il m’envoyèrent plus tard une note en me disant que, sur le formulaire de demande de ce CD, j’avais coché les cases PC et Mac, et que je devais choisir. Qu’ils ne pouvaient pas m’envoyer les deux CD. Escrocs ! Sur le DVD que j’ai acheté, il y a marché "PC et Mac". Alors pourquoi ne pourrais-je pas l’utiliser à la fois sur PC et Mac ? Escrocs ! Bref, j’ai renvoyé la lettre en leur disant de m’envoyer la version Mac. Mais j’avais oublié le DVD chez mes parents. J’ai donc du m’en passer pendant 6 mois en tout. Et puis, j’ai récupéré le DVD 3 jours avant la sortie de Tiger, et j’étais tout content. Après avoir installé Tiger, j’ai donc remis Universalis qui refuse bêtement de démarrer. Elle plante au démarrage: la fenêtre s’ouvre et se ferme dans plus d’explication. Il va donc falloir que j’attende qu’ils sortent un correctif. Je suis sûr que c’est encore ce foutu système de protection (qui est une grosse daube, soit dit en passant) qui fout le dawa.

Stuffit

Et puis Stuffit qui déconne à bloc. Quand on décompresse une archive qui contient un dossier contenant des fichiers, le Finder de Tiger crée une dossier vide. Ou plutot, il n’affiche pas les fichiers, car ceux-ci sont bien présents !

Pour résoudre ce problème, c’est assez compliqué. A part attendre une mise à jour de Stuffit, il n’y a pas de solution miracle, il faut passer par des chemins détournés. Avant tout, il faut dire que ce problème ne se présente pas avec tous les fichiers compressés, mais seulement avec certains d’entre eux. Apparement, ceux qui auraient été compressés en utilisant ce même Stuffit. Si je compresse un ZIP avec l’utilitaire de compression intégré à Tiger, Stuffit le décompressera normalement. C’est pour le moins étrange.

Pour les fichiers ZIP, il vaut mieux utiliser l’utilitaire de décompression intégré au système d’exploitation. Il s’appelle BOMArchiveHelper et se situe à cet emplacement: Système/Bibliothèque/CoreServices. Pour lui assigner automatiquement la décompression de tous les fichiers ZIP, il suffit de sélectionner un fichier ZIP et de faire POMME+i. Une fenêtre s’ouvrira indiquant les propriétés de ce fichier, et permettant de sélectionner le programme d’ouverture par défaut sous le libellé "Ouvrir avec". BOMArchiveHelper sera dans la liste, et s’il n’y est pas il suffira de le rechercher à son emplacement.

Pour les autres fichiers, j’ai trouvé une solution, mais je suis un peu embêté car je ne sais plus comment j’ai fait (!). Il s’agit d’une entrée réjoutée au menu par défaut du système qui apparait lors d’un click-droit ou ctrl+click sur une archive. Le problème est que je ne me souviens plus quel est le programme qui a installé cette fonctionnalité: Stuffit Deluxe, ou Unsanity FruitMenu ? Si ce n’est pas l’un, c’est l’autre. De toute façon, vous vous devez d’avoir ces deux logiciels !

Quand on clique sur GMAIL/ , qui indique un dossier, ça décompresse tout sans problème. Cette solution fonctionne parfaitement, dans l’attente d’un correctif d’Alladin.

Finder et .Mac

On passe donc à la suite, car il y a d’autres problèmes dans Tiger ! Allez un petit pour la route: TransparentDock n’est pas certifié Tiger, alors j’ai installé ClearDock d’Unsanity. Et depuis le POMME+H ne modifie plus l’opacité des icônes de mes applis masquées. je déteste ça ! Je veux ma modif de l’opacité des icônes du dock des programmes masqués !!

En parlant du dock, je trouve qu’il est beaucoup plus réactif (comme presque tout d’ailleurs) sous Tiger. Chapeau les amis. Chapeau aussi pour le Finder qui est plus rapide et plus souple qu’avant. Qui s’actualise presque tout seul comme un grand. Mais pas tout à fait quand même. Même des fois il plante et il faut le relancer :-) Et puis Silk de Unsanity n’est pas encore certifié Tiger, alors je ne peux pas remplacer cette horrible Lundica Grande par une belle HandelGotD dans les menus système :-(

Par contre, j’ai réussi à trouvé un thème Shapeshifter compatible avec Tiger -ouf!. Il s’agit de Milk, version orange (oui, je suis dans ma période orange…). Dommage mon précieux XMS Fresh Orange de XiAP Studios ne passe pas bien sous Tiger… donc Milk à défaut !

Mais le Finder nous réserve une autre perle: la synchronisation .Mac. Appel a bien fait de la pub sur l’intégration de .Mac à Tiger: maintenant, synchronisation automatique du carnet d’adresses, de l’agenda, des comptes Mail, etc. Cela fonctionne. Ce qui ne fonctionne pas c’est .Mac tout court. La bête synchronisation. Sous Panther, avant de formater, j’ai fait une backup générale sur mon iDisk. Heureusement que j’avais aussi fait cette backup sur un disque firewire externe, car j’ai tout perdu. En effet, après avoir installé Tiger, j’ai enclanché la copie locale de l’iDisk: un volume virtuel sur le disque dur, qui est en fait une image de l’iDisk sur les serveurs Apple. Il suffit de placer un fichier dans cette image disque en local pour que le système l’envoie sur les serveurs de .Mac. Enfin, en théorie… Puisque je n’ai jamais réussi à rapatrier le contenu de mon iDisk sur mon ordinateur. J’ai essayé une dizaine de fois, en recommençant à chaque fois à la base. Puis en supprimant les fichiers les moins importants directement sur le serveur pour alléger la masse de données à télécharger. Il n’a quand même rien voulu savoir. J’ai du tout effacer. Une fois tout effacé, ça a marché. Alors j’ai décidé de remettre les fichiers en local pour qu’ils soient mis en ligne. Faire le travail inverse en quelque sorte. Prudent, je n’ai pas tout directement balancé: j’ai commencé avec deux petits dossiers totalisant 20 MO et une centaine de fichiers. Ca a planté. Ca ne fonctionne pas.

Qu’est-ce-que ça fait ? Ca pédale dans la choucroutte: "vérification des éléments à synchroniser", et ça dure toute la nuit ! Jamais il se met à uploader ou télécharger cet imbécile ! Et puisça bug à mort: quand on veut fermer la cession, MirrorAgent, le daemon qui gère la synchronisation, plante, "ne répond pas". Il faut le killer pour pouvoir rebooter l’ordinateur, un comble ! Si on ne reboot pas, puisque de toute façon ça ne résoud pas le problème de .Mac, pensez-vous j’ai bien essayé ; mais qu’on arrête manuellement la synchronisation pour la relancer manuellement, ça plante aussi et ça "freeze", ça ne fait plus rien !

Au final, impossible d’utiliser la synchronisation .Mac avec un volume local. Il me faudra y accéder en ligne en montant le volume distant. C’est l’horreur… j’ai l’habitude d’overwriter (copier en écrasant) l’ancien répertoire de 20 MO avec sa centaine de fichiers tous les jours, de mon disque dur vers l’iDisk, de manière à avoir une sauvegarde fonctionnelle et journalière de mon travail. Bien entendu, seuls quelques fichiers ont été modifiés. La plupart du temps 2 ou 3 sur la centaine, pas plus. Alors si je ne passe pas par le volume local, je vais devoir me manger tous les jours l’upload des 20 MO avec la ridicule vitesse des uploads de l’ADSL en France! Non, ils doivent vraiment sortir un patch pour résoudre ces problèmes d’iDisk, car ce n’est pas normal de payer plus de 100 euro par an pour un service qui, au final, s’avère inexploitable.

Dernier bug du Finder, hormis le fait qu’il soit moins stable, de manière générale, que celui de Panther: un bug graphique qui m’a mangé les icônes. C’est arrivé une fois, j’ai fermé et réouvert les fenêtres, et c’était réglé. Ce n’est pas très grave, et c’est un problème isolé.

Par contre, je suis déçu d’une chose à propos de ce Finder: j’aimerais vraiment avoir, comme sous Windows, un module de prévisualisation des images directement dans la fenêtre de leur dossier. Je m’explique: sous Windows, un dossier contenant des images s’affiche ainsi: des vignettes représentant chaque image en mignature, en bas de la fenêtre ; et quand on clique sur une de ces mignatures, l’image en taille réelle ou adaptée à la fenêtre apparaît au centre. Sous OS X, on ne peut faire qu’une seule chose: afficher les miniatures au lieu des icônes, et régler l’affichage en 128*128. Elles seront de la taille des vignettes Windows, plus ou moins. Mais pas possible d’avoir en temps réel et directement dans la fenêtre, sans ouvrir le fichier dans un programme tiers, l’image en taille réelle.

Windows XP Pro
Mac OS X Tiger

QuickTime 7

Dernier point qui me gonfle: QT. QuickTime arrive en version 7. Super. Il faut payer à nouveau les 20 euro pour dévérouiller la version Pro et pouvoir mater les films en plein écran. Comme je le disais dans un autre article concernant OS X, c’est de l’arnaque pure et dure. Il n’y a pas lieu de limiter la fonction de visualisation en plein écran aux seuls utilisateurs ayant acheté la licence Pro ! Mais ce n’est pas le thème du jour. QT est présenté par Apple comme un tout-terrain de la visualisation vidéo. C’est complètement faux. QT ne sait pas lire beaucoup de formats. Sous Windows, Windows Media Player (la version Mac de ce logiciel ne possède pas cette fonction) va automatiquement chercher sur les serveurs Microsoft le codec approprié pour pouvoir lire le fichier qu’on lui balance. QT en fait de même, mais dès que le codec est un peu exotique, il ne le trouve pas (autrement dit: il ne trouve jamais rien), là où WMP le trouve presque à tous les coups. De cette manière, il faut lancer VLC pour visualiser la séquence, ce qui me gonfle au plus haut point. Mais bon sang, c’est leur job à Apple de mettre les codecs en ligne pour que QT aille les chercher… OS X n’est-il pas l’OS le plus simple, le plus convivial et le plus perfectionné de notre génération !? Ben non, désolé, sur ce point Windows bat OS X à plat de couture, et cela depuis bien des années. Je serai satisfait quand Apple mettre en ligne tous les codecs, et que je pourrai lire tous les clips téléchargés en P2P directement en double-cliquant sur leur icône, sans me soucier de leur format.

Pour finir, je dois dire que le codec DivX officiel pour Mac bug à mort avec QT 7 et Tiger: après installation de ce codec, quand on lit une vidéo, quel que soit le codec avec lequel elle a été encodée, si on la réduit dans le dock, il devient impossible de la maximiser (la faire revenir à l’écran: elle reste dans le dock, le son sort, mais il n’y a plus d’image). Seule solution à ce problème, encore une fois en attendant un patch correctif: Pomme+Alt+Esc et "Forcer à quitter" sur QT !

à Carpentras le 05/05/2005

J’ai installé Mac OS X "Tiger" (10.4) samedi dernier, et à priori tout s’est bien passé. Cependant, à l’utilisation, j’ai rencontré quelques petits problèmes qui montrent que le système est encore un peu jeune. Je vais décrire ici ces problèmes.

Il est important de parler de ces problèmes car Tiger est un excellent sysntème d’exploitation, certainement le meilleur actuellement sur le marché. Mais il est encore jeune. Certaines applications ne sont donc pas totalement compatibles avec lui, particulièrement les applications construites pour son prédécesseur, Mac OS 10.3 "Panther".

Installation

A l’installation, tout d’abord, je n’ai eu qu’un seul problème, et il n’est pas très grave: le programme d’installation s’est gelé pendant une vingtaine de secondes après le paramétrage du fuseau horaire, de l’heure et de la date. Rien de bien compliqué, et c’est pour cela qu’un tel temps de latence n’était pas normal. En dehors de ça, tout s’est bien passé. J’ai fait une clean install, en formatant préalablement mon disque dur.

Ensuite, j’ai réinstallé toutes mes petites applications, ou presque. D’abord, Omniweb, mon navigateur préféré, n’est pas encore compatible Tiger, il faudra attendre encore une semaine ou deux avant d’avoir une version stable pour cetet nouvelle plateforme. C’est pénible, car j’étais habitué à ce navigateur. Cependant, Safari a été amélioré, il est beaucoup plus rapide qu’avant. Je pense que je vais donc rester sous Safari un moment. Au final, il s’agit d’un problème qui n’en est en fait pas un.

Mail a bien importé mes courriers, je n’ai rien perdu de mes sauvegardes - ouf!. Cependant, même si j’adore la nouvelle interface que je trouve franchement plus pro que l’ancienne, je déplore l’absence de la barre de statut qui indiquait la progression des opérations d’envoi et de téléchargement des messages. Mais pourquoi ont-ils enlevé cette barre ? Enfin, c’est la moindre des choses de voir l’état de la progression quand on envoit un message de 5 MO !

Les iApps non intégrées au système (iPhoto et iMovie) fonctionnent très bien. iWork également. Les logiciels Apple sont donc bien compatibles avec Tiger. Ils sont même beaucoup plus réactifs. iTunes notamment ne met plus trois plombes à se lancer ou à afficher sa fenêtre principale. MS Office fonctionne parfaitement, Word n’a pas planté, il est donc même plus stable qu’avant. Les incontournables tels que Photoshop et Dreamweaver fonctionnent également très bien et de manière plus fluide qu’avant.

Tiens, en parlant de Dreamweaver, le module d’installation InstallVise d’Aladin est une vraie daube. Il fonctionne très mal. Autant Dreamweaver que Flash et Fireworks ont refusé de s’installer: lancement du programme d’installation qui rame à mort (genre 30 secondes pour que la fenêtre principale récupère le focus et qu’on puisse cliquer sur "Suivant"), demande de mot de passe administrateur, début de la copie des fichiers, retour à l’écran de départ de l’installation. Et ainsi de suite. J’ai donc du passer par une autre voie pour installer Deramweaver: télécharger une version d’évaluation sur le site de Macromedia -qui, elle, avait un installeur qui fonctionnait-, et entrer lors du premier lancement une clef de licence. Rien de plus facile, et rien de plus pitoyable, à la fois comme mode de protection d’un soft, et à la fois comme manière de faire pour faire fonctionner le soft.

Ensuite, j’ai voulu installer l’encyclopédie Universalis version 10 qui fonctionnait très bien sous Panther. Je voulais vraiment, car je n’avais pas pu utiliser ce logiciel hors de prix depuis son achat. D’abord, j’ai pu l’utiliser un mois. Ensuite, il m’a demandé d’insérer le CD de dévérouillage. Evidemment, la société ne m’avait pas encore envoyé ce CD. Il m’envoyèrent plus tard une note en me disant que, sur le formulaire de demande de ce CD, j’avais coché les cases PC et Mac, et que je devais choisir. Qu’ils ne pouvaient pas m’envoyer les deux CD. Escrocs ! Sur le DVD que j’ai acheté, il y a marché "PC et Mac". Alors pourquoi ne pourrais-je pas l’utiliser à la fois sur PC et Mac ? Escrocs ! Bref, j’ai renvoyé la lettre en leur disant de m’envoyer la version Mac. Mais j’avais oublié le DVD chez mes parents. J’ai donc du m’en passer pendant 6 mois en tout. Et puis, j’ai récupéré le DVD 3 jours avant la sortie de Tiger, et j’étais tout content. Après avoir installé Tiger, j’ai donc remis Universalis qui refuse bêtement de démarrer. Elle plante au démarrage: la fenêtre s’ouvre et se ferme dans plus d’explication. Il va donc falloir que j’attende qu’ils sortent un correctif. Je suis sûr que c’est encore ce foutu système de protection (qui est une grosse daube, soit dit en passant) qui fout le dawa.

Stuffit

Et puis Stuffit qui déconne à bloc. Quand on décompresse une archive qui contient un dossier contenant des fichiers, le Finder de Tiger crée une dossier vide. Ou plutot, il n’affiche pas les fichiers, car ceux-ci sont bien présents !

Pour résoudre ce problème, c’est assez compliqué. A part attendre une mise à jour de Stuffit, il n’y a pas de solution miracle, il faut passer par des chemins détournés. Avant tout, il faut dire que ce problème ne se présente pas avec tous les fichiers compressés, mais seulement avec certains d’entre eux. Apparement, ceux qui auraient été compressés en utilisant ce même Stuffit. Si je compresse un ZIP avec l’utilitaire de compression intégré à Tiger, Stuffit le décompressera normalement. C’est pour le moins étrange.

Pour les fichiers ZIP, il vaut mieux utiliser l’utilitaire de décompression intégré au système d’exploitation. Il s’appelle BOMArchiveHelper et se situe à cet emplacement: Système/Bibliothèque/CoreServices. Pour lui assigner automatiquement la décompression de tous les fichiers ZIP, il suffit de sélectionner un fichier ZIP et de faire POMME+i. Une fenêtre s’ouvrira indiquant les propriétés de ce fichier, et permettant de sélectionner le programme d’ouverture par défaut sous le libellé "Ouvrir avec". BOMArchiveHelper sera dans la liste, et s’il n’y est pas il suffira de le rechercher à son emplacement.

Pour les autres fichiers, j’ai trouvé une solution, mais je suis un peu embêté car je ne sais plus comment j’ai fait (!). Il s’agit d’une entrée réjoutée au menu par défaut du système qui apparait lors d’un click-droit ou ctrl+click sur une archive. Le problème est que je ne me souviens plus quel est le programme qui a installé cette fonctionnalité: Stuffit Deluxe, ou Unsanity FruitMenu ? Si ce n’est pas l’un, c’est l’autre. De toute façon, vous vous devez d’avoir ces deux logiciels !

Quand on clique sur GMAIL/ , qui indique un dossier, ça décompresse tout sans problème. Cette solution fonctionne parfaitement, dans l’attente d’un correctif d’Alladin.

Finder et .Mac

On passe donc à la suite, car il y a d’autres problèmes dans Tiger ! Allez un petit pour la route: TransparentDock n’est pas certifié Tiger, alors j’ai installé ClearDock d’Unsanity. Et depuis le POMME+H ne modifie plus l’opacité des icônes de mes applis masquées. je déteste ça ! Je veux ma modif de l’opacité des icônes du dock des programmes masqués !!

En parlant du dock, je trouve qu’il est beaucoup plus réactif (comme presque tout d’ailleurs) sous Tiger. Chapeau les amis. Chapeau aussi pour le Finder qui est plus rapide et plus souple qu’avant. Qui s’actualise presque tout seul comme un grand. Mais pas tout à fait quand même. Même des fois il plante et il faut le relancer :-) Et puis Silk de Unsanity n’est pas encore certifié Tiger, alors je ne peux pas remplacer cette horrible Lundica Grande par une belle HandelGotD dans les menus système :-(

Par contre, j’ai réussi à trouvé un thème Shapeshifter compatible avec Tiger -ouf!. Il s’agit de Milk, version orange (oui, je suis dans ma période orange…). Dommage mon précieux XMS Fresh Orange de XiAP Studios ne passe pas bien sous Tiger… donc Milk à défaut !

Mais le Finder nous réserve une autre perle: la synchronisation .Mac. Appel a bien fait de la pub sur l’intégration de .Mac à Tiger: maintenant, synchronisation automatique du carnet d’adresses, de l’agenda, des comptes Mail, etc. Cela fonctionne. Ce qui ne fonctionne pas c’est .Mac tout court. La bête synchronisation. Sous Panther, avant de formater, j’ai fait une backup générale sur mon iDisk. Heureusement que j’avais aussi fait cette backup sur un disque firewire externe, car j’ai tout perdu. En effet, après avoir installé Tiger, j’ai enclanché la copie locale de l’iDisk: un volume virtuel sur le disque dur, qui est en fait une image de l’iDisk sur les serveurs Apple. Il suffit de placer un fichier dans cette image disque en local pour que le système l’envoie sur les serveurs de .Mac. Enfin, en théorie… Puisque je n’ai jamais réussi à rapatrier le contenu de mon iDisk sur mon ordinateur. J’ai essayé une dizaine de fois, en recommençant à chaque fois à la base. Puis en supprimant les fichiers les moins importants directement sur le serveur pour alléger la masse de données à télécharger. Il n’a quand même rien voulu savoir. J’ai du tout effacer. Une fois tout effacé, ça a marché. Alors j’ai décidé de remettre les fichiers en local pour qu’ils soient mis en ligne. Faire le travail inverse en quelque sorte. Prudent, je n’ai pas tout directement balancé: j’ai commencé avec deux petits dossiers totalisant 20 MO et une centaine de fichiers. Ca a planté. Ca ne fonctionne pas.

Qu’est-ce-que ça fait ? Ca pédale dans la choucroutte: "vérification des éléments à synchroniser", et ça dure toute la nuit ! Jamais il se met à uploader ou télécharger cet imbécile ! Et puisça bug à mort: quand on veut fermer la cession, MirrorAgent, le daemon qui gère la synchronisation, plante, "ne répond pas". Il faut le killer pour pouvoir rebooter l’ordinateur, un comble ! Si on ne reboot pas, puisque de toute façon ça ne résoud pas le problème de .Mac, pensez-vous j’ai bien essayé ; mais qu’on arrête manuellement la synchronisation pour la relancer manuellement, ça plante aussi et ça "freeze", ça ne fait plus rien !

Au final, impossible d’utiliser la synchronisation .Mac avec un volume local. Il me faudra y accéder en ligne en montant le volume distant. C’est l’horreur… j’ai l’habitude d’overwriter (copier en écrasant) l’ancien répertoire de 20 MO avec sa centaine de fichiers tous les jours, de mon disque dur vers l’iDisk, de manière à avoir une sauvegarde fonctionnelle et journalière de mon travail. Bien entendu, seuls quelques fichiers ont été modifiés. La plupart du temps 2 ou 3 sur la centaine, pas plus. Alors si je ne passe pas par le volume local, je vais devoir me manger tous les jours l’upload des 20 MO avec la ridicule vitesse des uploads de l’ADSL en France! Non, ils doivent vraiment sortir un patch pour résoudre ces problèmes d’iDisk, car ce n’est pas normal de payer plus de 100 euro par an pour un service qui, au final, s’avère inexploitable.

Dernier bug du Finder, hormis le fait qu’il soit moins stable, de manière générale, que celui de Panther: un bug graphique qui m’a mangé les icônes. C’est arrivé une fois, j’ai fermé et réouvert les fenêtres, et c’était réglé. Ce n’est pas très grave, et c’est un problème isolé.

Par contre, je suis déçu d’une chose à propos de ce Finder: j’aimerais vraiment avoir, comme sous Windows, un module de prévisualisation des images directement dans la fenêtre de leur dossier. Je m’explique: sous Windows, un dossier contenant des images s’affiche ainsi: des vignettes représentant chaque image en mignature, en bas de la fenêtre ; et quand on clique sur une de ces mignatures, l’image en taille réelle ou adaptée à la fenêtre apparaît au centre. Sous OS X, on ne peut faire qu’une seule chose: afficher les miniatures au lieu des icônes, et régler l’affichage en 128*128. Elles seront de la taille des vignettes Windows, plus ou moins. Mais pas possible d’avoir en temps réel et directement dans la fenêtre, sans ouvrir le fichier dans un programme tiers, l’image en taille réelle.

Windows XP Pro
Mac OS X Tiger

QuickTime 7

Dernier point qui me gonfle: QT. QuickTime arrive en version 7. Super. Il faut payer à nouveau les 20 euro pour dévérouiller la version Pro et pouvoir mater les films en plein écran. Comme je le disais dans un autre article concernant OS X, c’est de l’arnaque pure et dure. Il n’y a pas lieu de limiter la fonction de visualisation en plein écran aux seuls utilisateurs ayant acheté la licence Pro ! Mais ce n’est pas le thème du jour. QT est présenté par Apple comme un tout-terrain de la visualisation vidéo. C’est complètement faux. QT ne sait pas lire beaucoup de formats. Sous Windows, Windows Media Player (la version Mac de ce logiciel ne possède pas cette fonction) va automatiquement chercher sur les serveurs Microsoft le codec approprié pour pouvoir lire le fichier qu’on lui balance. QT en fait de même, mais dès que le codec est un peu exotique, il ne le trouve pas (autrement dit: il ne trouve jamais rien), là où WMP le trouve presque à tous les coups. De cette manière, il faut lancer VLC pour visualiser la séquence, ce qui me gonfle au plus haut point. Mais bon sang, c’est leur job à Apple de mettre les codecs en ligne pour que QT aille les chercher… OS X n’est-il pas l’OS le plus simple, le plus convivial et le plus perfectionné de notre génération !? Ben non, désolé, sur ce point Windows bat OS X à plat de couture, et cela depuis bien des années. Je serai satisfait quand Apple mettre en ligne tous les codecs, et que je pourrai lire tous les clips téléchargés en P2P directement en double-cliquant sur leur icône, sans me soucier de leur format.

Pour finir, je dois dire que le codec DivX officiel pour Mac bug à mort avec QT 7 et Tiger: après installation de ce codec, quand on lit une vidéo, quel que soit le codec avec lequel elle a été encodée, si on la réduit dans le dock, il devient impossible de la maximiser (la faire revenir à l’écran: elle reste dans le dock, le son sort, mais il n’y a plus d’image). Seule solution à ce problème, encore une fois en attendant un patch correctif: Pomme+Alt+Esc et "Forcer à quitter" sur QT !

à Carpentras le 05/05/2005